VOEUX 2018

Chers amis et sympathisants

c'est le moment de vous remercier pour votre soutien au cours de cette année 2017.
Que ce soit par vos dons, votre présence à nos événements, votre coup de main, vos encouragements, c'est tous ensemble que nous pouvons réaliser ce petit quelque chose en faveur des congolais et, à travers eux, en faveur des Hommes en général.
Vous trouverez ci-apès une petite présentation plus concrète des projets en cours.
Joyeuses fêtes à tous, que 2018 vous comble et vous apporte le vrai bonheur. 
DESCongo asbl               2018

 

Nos écoles de la Cotonnière à Lodja se sont agrandies par la création du « Lycée Pierre et Béa » qui a atteint son plein développement : un cycle secondaire complet qui s’ajoute au cycle maternel et primaire. Pour rappel le programme scolaire est un mélange du programme congolais et du programme belge et est agréé par le ministère de l’éducation. A ce jour 420 élèves y sont enseignés par 36 professeurs, sans compter ouvriers et gardiens. !

 Ceci a nécessité des travaux de construction pour les nouvelles classes. Ils auraient du être financés par des subsides, mais ceux-ci ne sont pas arrivés. Il a donc fallu se débrouiller (budget 16 000 $ pour le bâtiment). Il reste à trouver 3500 $ pour le mobilier et, bien sûr, votre aide trouve là à s’employer. Petit rappel de notre compte : BE54 3631 4634 9697 à l’ordre de DESCongo asbl.

L’année 2017 a aussi été celle du projet d’électrification du groupe scolaire et de quelques locaux annexes. Grâce au dynamisme très efficace d’un ami ingénieur nous avons pu obtenir le financement du projet par Energy Assistance (ENGIE) ainsi que sa réalisation technique sur place. Pour l’instant le matériel est en route et devrait arriver courant février…si tout va bien !

En plus des écoles l’asbl soutient toujours d’autres projets éducatifs comme l’alphabétisation des femmes (« L’école des de mamans ») et la Maison du Diabète qui assure le dépistage de cette maladie et de l’hypertension ainsi que l’information des patients. Cette dernière structure n’est pas chère (+/- 2000 $ par an) mais le matériel de dépistage représente un budget conséquent : une boite de 50 tests revient à environ 25 euros. Il faut aussi compter les livres destinés aux médecins et infirmiers qui doivent venir de Kinshasa.

Au fil du temps nous sommes de plus en plus convaincus de l’importance de l’éducation. Non pas l’imposition d’un modèle occidental, mais la fourniture des bases suffisantes pour permettre aux populations de (re)construire elles-mêmes leur culture et d’accéder au monde d’aujourd’hui. Faute de quoi l’écart entre le Nord et le Sud se creusera encore davantage.

« Losaka, losaka efula » merci, merci beaucoup de tout ce que vous avez fait et pourrez faire encore.

L’équipe de DESCongo et de Sankuru Yema Yema.